L’association départementale des PEP 76

L’Association Départementale des Pupilles de l’Enseignement Public de la Seine Maritime (PEP 76) est une association « loi 1901 », à but non lucratif, créée en 1916.

Le siège des PEP 76 - 4 rue du Bac à ROUEN
Le siège des PEP 76 – 4 rue du Bac à ROUEN

Présentation

Forte de ses 100 ans, elle inscrit son action sur le département seinomarin, est membre de l’Association Régionale « PEP Normandie » et de la Fédération Générale des PEP qui compte aujourd’hui près de 23 800 salariés pour un budget de 900 millions d’euros en 2016.

Revendiquant son appartenance au secteur privé non lucratif et plus largement à l’Economie Sociale et Solidaire, l’association affirme et met en action les valeurs historiques des PEP : Laïcité, Solidarité, Egalité, Citoyenneté.

L’activité des PEP est structurée en 3 secteurs œuvrant en synergie, facteurs d’innovation :

  • Le secteur des Politiques Educatives Vacances, Loisirs et Culture (PEVLC) correspond à tout ce qui concourt à l’émancipation, à l’enrichissement et à l’épanouissement de la personne en tant que telle ; les PEP s’inscrivent dans le cadre des politiques sociales et éducatives de l’Education, du Tourisme, de la Culture et du Sport.
  • Le secteur des Politiques Educatives et Sociales de Proximité (PESP) correspond à l’ensemble des activités contribuant à réduire les inégalités sur un territoire. Il veille à apporter une attention soutenue aux publics les plus défavorisés afin qu’ils puissent disposer de structures ou de dispositifs à caractère social comme ceux offerts à tout citoyen : crèches, halte-garderie, ateliers de parentalité, développement de centres sociaux, etc. Les PEP s’inscrivent ainsi dans les politiques publiques liées au développement local durable et aux politiques familiales, de lutte contre les exclusions.
  • Le secteur des Politiques Sociales, Médico-Sociales et de Santé (PSM2S) correspond à tout ce qui est susceptible d’accompagner la personne en situation de handicap, de  perte d’autonomie ou de dépendance (soins, dispositifs, établissements, …),  ainsi  que celle bénéficiaire de mesures de protections sociales (Aide Sociale à l’Enfance, protection des majeurs), afin qu’elle puisse exercer pleinement son autonomie (problématiques de compensation, d’accessibilité, de droits, etc.). Il inclut également le champ d’action de la promotion de la Santé.

Les PEP 76 ont la gestion de dix établissements et services :

  • Dispositif ITEP l’Eclaircie (ITEP & SESSAD) : Barentin, Rouen Droite, Rouen Gauche, Elbeuf, Dieppe ;
  • Centre Beethoven : CAMSP (Rouen), CRA (Rouen), SESSAD (Rouen et Dieppe) ;
  • Pôle Educatif Pédagogique et de Soins Spécialisés de la Busine (IME & SESSAD) : Eu ;
  • Etablissement Médico-Educatif Colette Yver (IEM et SESSAD) : Rouen et son agglomération ;
  • CMPP Sévigné : Rouen, Canteleu, Le Houlme, Maromme, Barentin/Pavilly ;
  • CMPP Pauline Kergomard : Le Havre.

Outre les adhérents et les bénévoles du Conseil d’Administration, l’association compte aujourd’hui près de 350 salariés pour un budget annuel de 18 millions d’euros principalement financé par l’Agence Régionale de Santé de Normandie.

Des valeurs

Derrière les valeurs du réseau PEP (Laïcité – Egalité – Citoyenneté – Solidarité), se cachent des ambitions générales :

  • Promouvoir et mettre en œuvre un projet de société inclusive garantissant l’accès de tous aux droits communs et s’appuyant sur la mixité sociale.
  • Œuvrer pour une école de la république inclusive, mieux à même de lutter contre les déterminismes sociaux, au service d’une société elle-même inclusive et d’une réelle émancipation de tous.
  • Contribuer à renforcer les liens sociaux, pour une société plus solidaire.
  • Développer une approche participative citoyenne pour permettre l’émancipation de tous.

Les PEP 76 sont une association complémentaire de l’école publique. Elle affirme et défend le droit à la scolarisation pour tous. Elle promeut l’école inclusive et les unités d’enseignement externalisées. Elle se positionne comme centre ressources pour les enfants en situation de handicap.

Un projet association à 5 orientations

Le projet associatif des PEP 76 se décline en 5 axes qui orientent les principes d’accompagnement et d’organisation du Dispositif ITEP. Les mots clés au fil du document permettent de lier le projet associatif et le projet d’établissement.

1 – Affirmer notre identité d’association à but non lucratif œuvrant dans les champs de l’Économie Sociale et Solidaire et de l’Éducation Populaire

Depuis  leur   création,   les   Pupilles de l’Enseignement Public de Seine-Maritime ont choisi la forme associative à but non lucratif pour participer, influer, proposer et agir pour la transformation des réponses dans  les  domaines  de  l’éducation,  du social, du médico-social et de la culture.

Dans le même temps, le développement    de     ses     activités a conduit l’association à devenir employeur et gestionnaire de nombreux établissements et services.

Ainsi, les PEP 76 sont aujourd’hui une association d’Education Populaire et une entreprise de l’Economie Sociale et Solidaire. Cette double identité revendiquée nous amène à inscrire dans notre projet des ambitions fortes en matière de développement de notre vie associative, de sa gouvernance, y compris sur le plan de l’entreprise, dans une logique participative de l’ensemble de ses acteurs.

2 – Garantir et faire vivre une place aux usagers et à leurs familles dans l’association

Au-delà de ce que l’évolution réglementaire nous propose, voire nous impose aujourd’hui, les valeurs de Laïcité, d’Egalité, de  Citoyenneté et de Solidarité que porte notre association, exigent que notre projet affirme des ambitions fortes sur la place que nous souhaitons pour les usagers et leurs familles, au sein de nos établissements et services mais aussi au sein de notre association et de ses futurs projets.

Les objectifs opérationnels au service de ces ambitions qui sont présentés dans ce projet, doivent permettre de dépasser la logique « d’utilisateurs » de nos activités pour tendre vers une logique  de  co-auteurs  et  d’acteurs de nos activités, de leurs  conduites,  de leurs évaluations et de leurs évolutions.

3 – Mettre en place une politique de communication pour mieux faire connaître l’association et développer un système d’information performant et sécurisé

La communication est un moyen indispensable du développement de tout groupe constitué.

Si notre association a progressé ces dernières années en la matière, il est nécessaire aujourd’hui d’aller plus  loin. C’est la raison de cette orientation de notre projet associatif.

La  politique  de   communication   mise en œuvre doit permettre le développement des relations et de l’information entre les acteurs de l’association, entre ses différentes structures mais  aussi  en  direction  de ses partenaires extérieurs et du grand public. Cela est indispensable pour une meilleure visibilité et une meilleure reconnaissance de notre association dans son environnement.

Cette politique de communication nécessite la refonte d’un système d’information, performant et sécurisé, au service d’un fonctionnement optimisé.

4 – S’inscrire résolument dans une dynamique partenariale en amplifiant les relations avec les acteurs des différents secteurs d’activité pour participer à la co-construction des politiques publiques et de leurs déclinaisons territoriales

Quels que soient nos secteurs d’activités, nos projets et nos actions sont inscrits et doivent s’inscrire dans des partenariats. Le développement  de notre association dépend de notre capacité à amplifier et à formaliser ces partenariats. Qu’il s’agisse de relations partenariales avec les collectivités territoriales, les organismes sociaux, les services déconcentrés de l’Etat, nos propositions s’articulent aujourd’hui autour des politiques publiques tant au niveau national, qu’au niveau régional ou départemental. Les relations inter associatives et les différentes coordinations, anciennes ou plus récemment créées dans le cadre des  évolutions  territoriales, sont des espaces que nous devons continuer à investir pour y porter nos idées, y être force de propositions et nous inscrivant dans des synergies attendues et nécessaires.

5 – Développer les engagements, les projets et les activités de l’association dans des dimensions territoriales adaptées et pertinentes

Notre       projet       porte        l’ambition  du développement de notre engagement, de nos projets et de nos activités dans nos trois secteurs.

Nos valeurs, notre  militance,  pour une société solidaire et inclusive, les besoins importants d’une grande partie de la population justifient ce développement.

A ce titre, de nouvelles  actions  sont en  cours   d’élaboration,   d’autres sont  à  imaginer.  Celles-ci  ne  sont pas une simple reproduction ou développement      de      l’existant, elles doivent  répondre  à  de nouveaux besoins identifiés dans l’environnement actuel.

Qu’il s’agisse des  loisirs,  des vacances, du médico-social,  de  l’école, des réponses sociales, notre projet de  développement  impose qu’il soit en phase avec les réalités sociales,   économiques,    culturelles et territoriales qui traversent et impactent ces différents secteurs.

En savoir plus

www.lespep76.fr

Lire dans de chapitre

Deux grands territoires

Caractéristiques du public accueilli

Les PEP 76

Histoire de l’Eclaircie

L’antenne de Dieppe

L’antenne de St Sever-Elbeuf

L’antenne de Barentin

L’antenne de Rouen Descroizilles

Introduction

Retour au sommaire